La communication chez les équidés : le hennissement du cheval

hennissement du cheval

Comme de nombreuses espèces, le cheval communique avec ses congénères et possèdes une multitude de sens pour l’exprimer. Le toucher, l’odorat et l’ouïe aident nos équidés préférés à se faire comprendre et le hennissement peut traduire plusieurs émotions que ressentent les chevaux. Ce son émit par l’animal prévient beaucoup de choses tels que sa présence, sa peur, sa satisfaction, etc.

 

Comment fonctionne le hennissement du cheval ?

 

Afin d’émettre ce son particulier, nos montures préférées remplissent leurs poumons d’air pour ensuite l’expulser par le larynx. Comme les hommes, les chevaux possèdent des cordes vocales, qui fonctionnent au contact de l’air que le cheval ressort. Par ailleurs, ils muent à l’âge de deux ans et demi et leur niveau sonore est alors plus élevé, c’est pourquoi la « voix » du poulain est plus douce que celle d’un cheval adulte. Une fois qu’il grandit, le cheval qui hennit peut être perçu à plus d’un kilomètre. À noter également que nos équidés préférés (et la plupart des animaux) possèdent une ouïe beaucoup plus développée que nous.

Le type de cris qu’effectue le cheval diffère en fonction de la position de ses lèvres, de l’air expulsé et de l’ouverture de sa bouche.

 hennissement du cheval

Quelles sont les raisons du hennissement ?

 

La gestuelle de nos animaux en dit long sur leur comportement et ils sont généralement moins bavards que nous. Mais le hennissement complète la gestuelle et permet surtout de se faire entendre une fois que le champ de vision de ses congénères est loin. Par exemple, il aide le troupeau et les autres chevaux à se situer par rapport aux autres.

Dans la nature, le cheval n’est absolument pas bruyant : il possède le statut de proie et doit alors se faire le plus discret possible. C’est pour cela que la communication passe surtout par la gestuelle et les mimiques.

 

La tête, la position des oreilles, les mouvements de queue, tant de positions permettant de faire passer des messages au sein du groupe. À l’inverse de ce langage corporel, le hennissement sert surtout d’avertissement sonore ou d’appel quand le groupe est séparé.

 

Le poulain est celui qui utilise le plus le hennissement car il appelle souvent sa mère quand elle s’éloigne, ses vocalises sont présentes dès la naissance et c’est son premier moyen de communication. La jument repère également son poulain ainsi et le rappel également grâce à ces cris.

 

On distingue alors plusieurs hennissements du cheval : l’appel, la satisfaction, l’alerte, mais également le ronflement et l’ébrouage (qui ressemblent plutôt à un éternuement).

 

Un cheval en colère va également utiliser le hennissement pour menacer son congénère en faisant des petits couinements aigus. Alors qu’un cheval heureux en vous voyant va pousser un cri grave et bref pour exprimer son bonheur.

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr ! Retrouvez-nous également sur notre page Facebook et Instagram !

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03
0.03