cheval pucage

Puçage obligatoire pour les chevaux et notre garantie antivol

Quand on possède un cheval ou un poney, en tant que propriétaire, nous avons des obligations à faire, comme l’identification des animaux.

En effet, il n’est pas possible de posséder un équidé en France sans que celui-ci soit puçé. L’identification des équidés est obligatoire depuis 2001 et sous forme de puce sous-cutanée depuis 2008.

Alors comment se passe le puçage et pourquoi faut-il opter pour une garantie antivol ?


Pourquoi faut-il pucer son cheval ?

Tout d’abord, faire pucer son cheval est obligatoire comme nous l’avons vu en introduction. La loi est ferme sur le sujet et il est vivement déconseillée de ne pas la suivre.

Le puçage va servir à identifier votre cheval. Ainsi, en cas de fuite (imaginez un orage, l’enclos du pré s’ouvre et votre animal s’enfuit, comment peut-on vous retrouver s’il n’est pas pucé ?), en cas de vol également, votre cheval sera reconnaissable pour les autorités.

Cela vous permettra donc de retrouver votre animal. Attention, le puçage n’est pas une une balise GPS sous la peau qui indique où est votre animal. C’est l’équivalent de sa carte d’identité, en version sous-cutanée.

Ainsi, quand vous avez un poulain qui est né, vous avez jusqu’au 31 décembre de son année de naissance pour lui faire poser une puce. Votre animal doit aussi être déclaré auprès de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE), ceci est obligatoire depuis 2010.

 


Comment faire pucer son cheval ?

La puce est un petit transpondeur, implantée dans l’encolure du cheval, côté gauche. Cette petit capsule, injectée sous la peau du cheval, est compatible avec le corps vivant et est positionné à un endroit où elle ne bougera pas. Cette puce est inactive, sauf quand on l’active grâce à lecteur pour lire son numéro d’identification.

Pour faire le puçage, le propriétaire du cheval doit se mettre en contact avec un identificateur :

  • soit un agent des Haras nationaux : au 0811 90 21 31
  • soit un vétérinaire habilité (liste disponible sur haras-nationaux.fr)

pucage des chevaux


Pourquoi opter pour une garantie antivol ?

Même si votre équidé dispose déjà d’un document d’identification SIRE, il doit être muni d’un transpondeur électronique, cette mesure est donc obligatoire depuis le 1er janvier 2008.

Sachez que la mise en jeux de la garantie vol de votre contrat d’assurance est conditionnée par le fait que le cheval soit pucé.

Voici donc les mesures à prendre en cas de vol si votre cheval est assuré :

Le souscripteur doit :

  • Dans les vingt-quatre heures suivant le vol, aviser la police ou la gendarmerie locale, en déposant une plainte auprès du Procureur de la République et déclarer le vol auprès du G.R.E.V (Groupement pour la Recherche des Equidés Volés)
  • Dans les quarante-huit heures suivant le vol, aviser l’assureur en fournissant le récépissé de dépôt de plainte et les coordonnées d’un témoin (autre qu’un membre de sa famille et qu’un de ses préposés) de la disparition du cheval.

Il ne faut donc pas tarder à réagir si votre cheval a malheureusement été volé.

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr ! Retrouvez-nous également sur notre page Facebook et Instagram !

26 juin 2020

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03