Bien choisir la clôture pour ses chevaux

clôture

Afin de garantir un espace sécurisé à nos chevaux, il est primordial d’installer des clôtures. Il faut réfléchir au matériel utilisé, la taille, la matière, la couleur, le type de barrière, poteaux, etc. Le profil de la clôture parfaite est choisi en fonction des chevaux qui vont l’occuper. Ils sont de nature craintive et comptent sur leur vision. C’est pourquoi on préfère une clôture large très visible pour les chevaux. Il est important de choisir une clôture qui correspond au comportement de l’animal.

Comment faire son choix et quels sont les avantages et inconvénients des différents types de barrières ?

clôture

 En fonction du caractère des chevaux

Les chevaux stables tels que les poulinières et les poneys de club représentent un risque d’accident beaucoup moins élevé. En effet, ils ne se blessent pas en essayant de s’enfuir ou en percutant la clôture.

En cas de blessure due à une clôture, nos offres Équidassur prennent en charge les frais vétérinaires.

La hauteur idéale est donc de 1m30 pour ces équidés. Cependant, toujours attirés par l’appel de la nourriture, nous ne sommes pas à l’abri qu’ils passent la tête sous les fils pour accéder à l’herbe plus fraîche qui se trouve derrière. Afin de les en dissuader, les clôtures électriques peuvent être une solution efficace.

Pour les chevaux plus nerveux, il est important de jouer avec l’effet visuel. La hauteur doit alors leur faire peur et les faire reculer face à l’envie de sauter la barrière : 1m50 à 2m est raisonnable.

 

Le nombre de lisses pour une bonne clôture

Le nombre de lisses est déterminé par la hauteur de la clôture, qui dépend des caractéristiques des chevaux qui habiteront le pré.

Selon l’animal, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

 

Hauteur de clôture = 130 cm à 2 lisses

Hauteur de clôture = 155 cm à 2 ou 3 lisses

Hauteur de clôture = 185 cm à 3 ou 4 lisses

 

Les différents types de clôture

Pour que les chevaux respectent la limite imposée par la clôture, ils doivent la penser infranchissable. Pour cela, tout est pris en compte : la taille entre les poteaux, le nombre de fils, l’intensité de l’électricité, etc. Au-delà de ces critères, l’animal doit se sentir à l’aise dans son habitat pour ne pas avoir envie d’en sortir.

 

  • Le ruban : il existe plusieurs largeurs différentes. Le plus utilisé est celui de 4 cm, car plus voyant, même s’il est plus fragile face au vent. L’usure est fortement influencée par les critères extérieurs.
  • Le cordon : entre le ruban et le fil, le cordon conduit bien l’électricité tout en étant assez visible pour les chevaux. Cependant, la matière est très résistante et risque de blesser l’animal s’il fonce dedans.
  • Le fil électrique : peu visible car trop fin, mais excellent conducteur électrique. Il peut renforcer une clôture constituée d’autres éléments comme le ruban par exemple.
  • Les clôtures en bois : elles sont les plus durables et les plus coûteuses. Leur durée de vie peut diminuer au fil du temps car les chevaux s’y frottent et certains insectes peuvent les attaquer, mais elle reste les plus rentables.

 

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr ! Retrouvez-nous également sur notre page Facebook et Instagram !

 

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03
0.03