Les effets de la chaleur sur le cheval

la chaleur sur le cheval

L’été est enfin là et la chaleur arrive à grand pas. Nos amis à poils sont également touchés par les fortes températures et le combo ne fait pas toujours bon ménage. Voici quelques explications et conseils à appliquer pour éviter les coups de chaud de sa monture.

la chaleur sur le cheval

Les effets de la chaleur sur le cheval

Les chevaux sont constitués de telle façon qu’ils supportent généralement mieux la chaleur que le froid. En été, les poils qui protègent la peau du soleil sont assez fins et ne mesurent pas plus de 2 cm : elle profite ainsi de la fraîcheur de l’air et les brises légères. Chez les chevaux ayant la robe blanche, les rayons trop puissants peuvent provoquer des brûlures sur les régions dépourvues de poils. Celles-ci provoquent des rougeurs, qui résultent ensuite le plus souvent par une desquamation (peau qui pèle). Si vous avez assuré votre cheval chez Equidassur, tous ces soins peuvent être pris en charge, n’hésitez pas à nous contacter.

Ce phénomène est dû au manque de protection de la peau, mais il n’influe pas sur la capacité du cheval à supporter la chaleur.

 

Comme tout mammifère, le cheval maintient sa température corporelle constante, qui varie au repos entre 37,5° et 38,2°. En liberté, notre équidé préféré présente des troubles si sa température augmente trop, il transpire alors énormément afin de la baisser.

 

Dans les climats chauds, le cheval se nourrit surtout la nuit car la chaleur augmente quand il mange, sous l’effet du processus digestif : c’est pour cela qu’il évite de se prêter à cette activité aux moments les plus chauds de la journée. En effet, l’herbe est plus fraîche et tendre le soir.

 

Les précautions à prendre en cas de forte chaleur sur le cheval

Durant les saisons chaudes, il est fondamental que nos animaux à sabots disposent d’une grande quantité d’eau et qu’ils puissent y accéder librement. Dans la nature, les hardes de chevaux se retrouvent dans différents points d’eau pour lutter contre la chaleur.

En ce qui concerne les activités sportives, les fortes températures dérangent nos équidés préférés. Ceux qui ne s’hydratent pas suffisamment subissent un coup de chaleur parfois très grave. Quand elle est élevée et qu’elle coïncide avec un fort degré d’humidité, les risques sont augmentés.

Le mécanise de transpiration fait perdre à l’animal une quantité importante de sels minéraux, nécessaires au bon fonctionnement de son organisme. Le sodium et le potassium, par exemple, sont indispensables au système cardiaque et musculaire.

 

Protéger votre cheval de la hausse des températures

Les symptômes d’un coup de chaleur sont les suivants : des crampes, une augmentation de la fréquence cardiaque et respiratoire (parfois même jusqu’à l’asphyxie) et une augmentation de la température corporelle. Dans les cas les plus sérieux, le cheval refuse de boire de l’eau et l’hydratation n’est possible qu’à l’aide d’un sérum physiologique. Pour éviter une telle issue, il est conseillé de doucher le cheval et lui donner régulièrement à boire pendant les entraînements sous le soleil. Si vous avez l’habitude de le laisser au box, faites en sorte que l’air circule bien, tout en faisant attention aux courants d’air qui peuvent rendre le cheval malade s’il n’est pas sec après la douche !

De plus, lors de vos balades, préférez les chemins ombragés et prévoyez vos pauses sous les arbres.

Par de fortes chaleurs, il est tout de même déconseillé de soumettre à une activité sportive les chevaux qui ne transpirent pas ou qui n’ont pas encore fait leur poil d’hiver. Le confort et la santé de l’animal doivent passer avant le travail et la performance.

 

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr ! Retrouvez-nous également sur notre page Facebook et Instagram !

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03
0.03