tonte du cheval

Comment mettre un cheval à la retraite et à quel âge ?

Ça y est, l’heure de la retraite a sonné pour votre cheval ?

Il faut tout d’abord savoir que l’âge d’un cheval n’a rien à voir avec le nôtre. Eh oui ! Un cheval de 20 ans aura en réalité 60 ans. Un cheval a une longévité d’environ 30 ans ou au maximum 40 ; imaginez un peu l’âge réel que ça lui fera !

Le moment de mise à la retraite d’un cheval ne sera pas le même pour tous. Cela dépendra de son passé, de ce à quoi il aura servi ou encore de sa santé physique. Il y aura, par exemple, des chevaux mis à la retraite assez jeunes tandis que d’autres, le seront bien plus tard et pourront continuer à être montés. Lorsqu’un cheval est mis à la retraite très jeune, la cause très probable sera la blessure qui avec le temps, ne pourra être entièrement réparée et ne rendra pas la possibilité au cheval de continuer le travail. Ainsi, la mise à la retraite de votre animal devra être préparée.

 

Prévoir la retraite de son cheval

Chaque « catégorie » de chevaux prendra sa retraite à un moment différent. Nous allons voir ce qui en est pour les chevaux destinés aux sports et les chevaux de club. Il faudra également prendre en considération le moral du cheval.

mettre un cheval a la retraite

Chevaux de sport

Énormément sollicités lors de leur carrière, les chevaux étant destinés au sport équestre seront mis à la retraite assez tôt, vers l’âge de 15, voire 20 ans. Il est bon de savoir que le type de sport pratiqué par l’animal détermine aussi sa mise à la retraite. Pour cause, les chevaux trotteurs stoppent leur carrière vers l’âge de 10 ans alors que les galopeurs devront s’arrêter à environ 5 ou 6 ans. Cela est dû aux problèmes locomoteurs (cheval qui boite, etc.)

 

Chevaux de club

Par rapport aux chevaux sportifs, les chevaux de club pourront se retrouver à la retraite bien plus tard. Si chez un cheval de compétition, les problèmes locomoteurs sont un handicap à la poursuite de la carrière sportive, chez un cheval de club, cela n’aura moins de conséquence sur le travail demandé. Cependant, il faudra avant tout être à l’écoute de votre cheval et prendre en considération que chaque cheval sera différent.

Un autre point important quant à la mise à la retraite : le moral.

Effectivement, le cheval est un être vivant, avec des sentiments et des ressentis. Il est donc possible que votre animal se sente fatigué psychologiquement et c’est une chose que vous remarquerez si celui-ci démontre un refus d’obéissance, des oreilles régulièrement misent en arrière ou bien même s’il ne supporte plus les visites. Ce sont tout autant de symptômes qui vous signale que l’heure de la retraite approche. Attention, elle sera à anticiper et à préparer afin de ne pas perturber d’un seul coup ses habitudes. Vous n’allez pas pouvoir le faire passer d’exercices réguliers à vie au pré sans transition engrenée. Même si cela ne pose pas trop problème chez certains, chez d’autres, il est probable que le changement le stress et se retrouve dans une situation psychologiquement difficile.

Nous vous conseillons d’opter pour une période agréable où votre cheval à la retraite pourra s’adapter telle que l’automne ou le printemps. Pensez aussi à continuer de le monter de temps à autre, ne le laissez pas tomber dans l’ennui et faites-le marcher de manière régulière ou en post-entraînement pour favoriser sa récupération.

Point supplémentaire : un cheval à la retraite n’est pas un cheval bon à rien, au contraire, il sera capable de bien des choses comme garder un œil sur les poulains, leur apprendre les bons gestes, les bonnes manières. Il n’est également pas rare de voir des chevaux retraités pouvant encore être montés et ainsi donner confiance aux jeunes cavaliers.

 

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr ! Retrouvez-nous également sur notre page Facebook et Instagram !

30 juillet 2020

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03