nourrir son cheval

Comment nourrir son cheval correctement ?

Inutile de préciser à quel point il est important de bien nourrir son cheval pour entretenir sa santé et répondre à ses besoins. Ou si, d’ailleurs…

Un cheval, dans son milieu naturel, passe en moyenne entre 15 et 16 h à manger par jour ! Quand on passe autant de temps à se nourrir, il est primordial de bien s’y prendre. Le cheval est un herbivore qui requiert un régime alimentaire bien spécifique, adapté à son système digestif fragile.

Le mot d’ordre : beaucoup de fibres, ingérées en petite quantité, et ce, sur de longues périodes d’ingestion.

Alors, comment nourrir son cheval correctement, avec les bons aliments et rations ?


Les bonnes pratiques pour nourrir son cheval

Avant toute chose, il faut prendre en compte quelques règles d’or pour bien respecter le mode d’alimentation du cheval.

À commencer par l’alimentation en fractionné, pour ménager son estomac. Celui-ci est proportionnellement de petite proportion par rapport à la taille du cheval, et peut contenir environ 10 à 18 L de nourriture. Il est donc primordial de nourrir son cheval en fractionnant les repas, entre 3 et 5 par jour idéalement, et ce, à des heures régulières. En nourrissant votre cheval en une fois avec de grosses quantités, vous prenez le risque de lui créer des coliques, du fait d’un apport massif dans le tube digestif. Et les périodes sans manger peuvent provoquer des acidités, également source de douleurs.

Deuxième règle d’or : prenez le temps. Un cheval digère les 2/3 tiers de sa nourriture en 1 h environ. Puis, il conserve la fin de son repas pendant environ 5 à 8 h dans l’estomac, un peu comme chez les humains. Il est donc important de lui donner en priorité le fourrage, qu’il mettra du temps à mastiquer et le fera saliver, facilitant ainsi le processus de digestion. Pour terminer par les aliments plus concentrés, comme les granules et céréales, qui resteront ainsi plus longtemps dans l’estomac, pour être digérées plus longuement et mieux absorbées. Il faut compter environ 45 minutes pour 1 kg de paille et 20 minutes pour 1 kg de céréales.

Il faut également savoir que les chevaux ont une dentition qui pousse en continue. Dans leur habitat naturel en prairie, ils broutent à longueur de journée, ce qui leur permet d’user leurs dents régulièrement. Veillez à toujours leur donner de bonne quantité de fourrage, même en box, afin de préserver des dents saines et une bonne mastication.

En cas de nouveaux ingrédients, incorporez toujours le nouvel aliment lentement, pour ne pas stresser le système digestif et créer des coliques.

Et enfin, ne faites jamais travailler votre cheval juste après avoir mangé. Attendez que le processus de digestion soit entamé depuis 2 à 3 h. Ou faites-le travailler un peu avant de manger, mais sur une période courte et sans gros efforts, pour limiter la faim et les blessures pouvant en découler.

 

nourriture du cheval


Les aliments à donner à son cheval en priorité

Le cheval a besoin d’une alimentation équilibrée, mais surtout riche en fibres. Son environnement naturel étant le pré, sa nourriture se composera principalement d’herbes et de fourrage, d’un peu de céréales, de compléments alimentaires et de beaucoup d’eau !

→ L’herbe : le cheval peut en manger entre 50 et 100 kg par jour ! Dans un monde idéal, votre cheval peut brouter à longueur de journée dans 1 hectare de pré, où vous couperez la parcelle en deux pour laisser une partie repousser, pendant que votre destrier broute l’autre moitié. Durant les mois d’hiver, vous pourrez avoir recours à de l’herbe séchée ou du fourrage.

→ Le fourrage : qui se compose principalement de foin et de paille. Si votre animal vit en box, il y a de grande chance que cela compose la majorité de son alimentation. Ce qui est une bonne idée, à partir du moment où celle-ci est saine, c’est-à-dire propre, sèche, sans poussière et qu’elle sent bon. Mieux vaut éviter le fourrage préfané toutefois, plus pauvre en nutriments.

→ Les céréales : notamment tout ce qui est avoine, orge ou maïs, car les chevaux en raffolent ! Essayez de privilégier les formes floconneuses aux granulés, car elles favorisent davantage la mastication et la salivation, meilleure pour la digestion. Évitez de trop abuser des quantités, car les céréales peuvent finir par déclencher des coliques. Et proscrivez le blé et le riz !

→ Les concentrés : pouvant être divers compléments alimentaires sous forme de granules, visant à compléter les besoins du cheval en nutriments.

→ Les friandises : qui, comme leur nom l’indique, sont à consommer en quantité raisonnable. Mais un peu de carottes, de pommes et de pelures de fruits n’a jamais fait de mal à personne.

→ L’eau : probablement le plus important, car un cheval peut boire entre 20 et 80 L d’eau par jour selon sa taille. Veillez à ce que l’eau soit toujours disponible et saine.


Quelles rations donner pour son cheval ?

Les quantités de nourriture varie bien évidemment d’un cheval à l’autre, notamment en fonction de sa race, son poids, son âge et son activité journalière. En moyenne, vous pouvez compter environ 1 kg de fourrage pour 100 kg de poids par jour.

Pour vous donner une référence, un cheval d’environ 300-400 kg faisant peu d’exercice devrait manger environ 4 kg de fourrage par jour et entre 2 et 3 kg de céréales, quand un cheval plus actif d’environ 600 kg pourra osciller entre 5 et 10 kg de fourrage et 3 à 4 kg de céréales par jour.

 


Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr !

Retrouvez-nous aussi sur notre page Facebook !

28 janvier 2020

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03