L’éthologie pour une attitude plus éthique

ethologie

Ethologie

Qu’est-ce que l’éthologie ? 

Désormais, de plus en plus de cavaliers s’intéressent de près au bien-être de son cheval. Des approches plus naturelles et compréhensives apparaissent. C’est de ça que découle l’éthologie. C’est l’étude comportementale des équidés dans leur milieu naturel, en groupe ou seul.  Ainsi, grâce à une meilleure compréhension de son cheval, il sera plus facile d’interagir avec lui. 

L’éthologie est une science. Celle-ci cherche à analyser et à repérer tous les comportements sociaux de l’animal.  

Le cheval est l’ami de l’homme depuis des années, cependant, son dressage est basé sur la force et la domination. Aujourd’hui, à travers l’éthologie, il est préférable d’obtenir une réaction de la part de l’animal en obtenant sa coopération et en comprenant ses attentes. Ainsi, une confiance s’installe et une complicité également, le cheval a donc plus de facilité à nous écouter. Les animaux n’ayant pas le même langage que nous, le couple humain-cheval doit avoir un langage commun pour se comprendre : c’est le principe de l’éthologie.

 

Qualités recherchées en éthologie 

  • Être patient : la patience est une qualité requise et importante pour instaurer une complicité avec un animal. Comme pour le débourrage, le cheval n’a pas confiance en l’homme au début. Il est donc très difficile de lui faire comprendre rapidement les choses lorsqu’il nous prend pour un prédateur et que son comportement naturel fait de lui une proie.  
  • Être rassurant : ne pas trop en demander au cheval d’un coup. Il doit se sentir bien aux côtés de son cavalier et laisser la peur derrière lui. Un respect mutuel doit être instauré dès le début. 
  • L’observation : c’est une notion importante pour entretenir une bonne relation avec le cheval. Pour le comprendre, il faut savoir remarquer lorsque son comportement change ou lorsqu’il réagit différemment. 
  •  Être confiant : le cheval est un animal sensible, il ressent toutes les émotions qui l’entourent. Il est alors très utile de savoir se contrôler face à la peur ou au stress. 

 

Le matériel en éthologie 

Le plus important étant l’harmonie entre le cavalier et sa monture, le matériel nécessaire est particulier. En effet, on utilisera un licol éthologique, qui est fin, avec des nœuds et non pas avec du fer comme pour les filets et licols normaux. L’usage du mors est donc évité. Le rapport de force entre l’homme et le cheval n’existe plus. 

L’usage de ballons, drapeaux, crécelles, bâches est également utile lors de la prise de confiance du cheval, ainsi, vous lui montrez que des objets pouvant lui faire peur aux premiers abords ne lui feront pas de mal. Il s’agit donc de l’habituer avec des équipements qui lui seront familiers à force de stimuli. 

 

Deux techniques pour faire comprendre quelque chose au cheval 

Comme nous l’avons dit, apprendre le comportement du cheval à travers l’éthologie c’est avoir une relation basée sur le respect et la complicité. Ainsi, l’apprentissage se fait autour de son bien-être. 

  • Le renforcement positif : il s’agit de lui donner une récompense lorsqu’il fait quelque chose de bien. Par exemple si le but est de le faire marcher sur une bâche qui lui fait peur, dès qu’il y arrive, il aura une pomme. 
  • Le renforcement négatif : àl’inverse, ce principe consiste à mettre le cheval dans une situation inconfortable sans aller trop loin. Il faut éviter les punitions telles que la cravache et instaurer des signaux faciles à distinguer pour chaque erreur de la part du cheval. 

ethologie

Connaitre le comportement du cheval

Le cheval est un animal très expressif. Ce n’est donc pas très compliqué de lire en lui ou de savoir l’humeur qu’il a. Ses oreilles et ses yeux sont les premiers indicateurs. Le cheval ne comprend pas notre langage, mais il possède un langage intuitif, c’est-à-dire qu’il comprend l’intention. Le langage corporel du cheval, tout comme pour l’homme, représente une grande partie de la communication. Il est important de se rappeler que le cheval réagit avec son instinct. 

Pour bien étudier le comportement de son cheval, il faut savoir que c’est un animal qui ne vit pas seul. Dans son milieu naturel, il évolue au sein d’une harde dans laquelle les chevaux instaurent des relations de dominants-dominés. Au sommet de cette horde il y a un ou deux étalons.

Ainsi, les chevaux qui sont privés de relations sociales ou qui sont souvent seuls (au box et sans interactions avec ses congénères), peuvent développer des troubles comportementaux et devenir agressifs. 

L’émotion du cheval est donc facile reconnaitre. Tout d’abord si ses oreilles sont en avant, il est attentif, si elles sont en arrière, il est énervé. Le regard du cheval est également très significatif. La peur peut se lire dans un regard. Les vocalisations peuvent également être un signe de peur de la part de l’animal à travers son souffle ou son ronflement. Un cheval qui hennit la bouche ouverte fait passer un stress et donc un sentiment négatif. 

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr ! Retrouvez-nous également sur notre page Facebook et Instagram !

 

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03
0.03