tondre son cheval

Pourquoi et comment tondre son cheval ?

Vous avez tous entendu parler de la nécessité de tondre votre cheval à un moment ou à un autre de l’année, le plus souvent à l’automne, d’ailleurs. En effet, le cheval se pare alors de son poil d’hiver, beaucoup plus épais, pour se protéger du froid. Soit, mais faut-il vraiment tondre votre cheval à vous ? Et si oui, quelle tonte adopter, spécifiquement ? Et comment s’y prendre pour faire cela convenablement ? Pas de panique, voici notre guide expliquant pourquoi tondre son cheval et comment ?

Pourquoi tondre son cheval ?

Votre cheval change de poil deux fois par an. Durant les beaux jours, son poil est léger et fin, pour limiter la chaleur. Quant à l’approche de l’hiver, il devient beaucoup plus épais et dru, pour se protéger du froid et réguler sa température plus facilement. Sauf que, pour les chevaux faisant de l’exercice et transpirant beaucoup, la robe d’hiver rend le séchage du poil plus long, pouvant faire attraper froid au cheval, notamment après une période d’exercice. C’est pourquoi la tonte du cheval est un passage souvent obligé pour les chevaux ayant une activité régulière, voire quotidienne. Sachant qu’il faudra compenser l’absence de poil par l’usage de couverture et de couvre-reins pour protéger votre compagnon.

Quelle tonte adopter pour mon cheval ?

Car si on se parle de tonte, tous les chevaux ne sont pas logés à la même enseigne. Voici donc un petit parcours rapide des types de tonte, afin de choisir celle adaptée à votre cheval.

tonte du cheval

Cheval non tondu : si votre cheval ne fait pas d’exercice et vit dehors au pré, autant lui laisser son manteau d’hiver naturel.

  • La tonte light : on se contente de tondre les chevaux et poneys concernés entre la gorge et l’épaule seulement, car étant la partie qui transpire le plus, même pour ceux vivants dehors.
  • La tonte en tablier : on rajoute la tonte au niveau du passage de sangle et à la tête, pour éviter le frottement des sangles avec le poil mouillé.
  • La tonte de trait : peu esthétique, mais adaptée aux chevaux vivant en box et étant actif assez régulièrement. On leur tond le cou et tout le bas du ventre, tout en gardant les reins protégés.
  • La tonte en manteau : on rajoute la tonte de l’encolure en plus. Cette tonte est particulièrement adaptée aux chevaux actifs, comme ceux des clubs vivant en box.
  • La tonte de chasse : on ne laisse des poils qu’un niveau de la selle et des membres inférieurs. Cette tonte est adaptée aux chevaux très actifs travaillant quotidiennement, comme les chevaux de randonnée, par exemple.
  • La tonte totale : on tond la totalité du corps, même les membres inférieurs. Pour les chevaux très actifs, faisant de la compétition par exemple.

Notez qu’en hiver, à part concernant la tonte totale, on laisse systématiquement la robe d’hiver sur les membres inférieurs. Le cheval transpire en effet peu à cet endroit, et cela lui permet de se prémunir des engelures et crevasses.

Comment tondre son cheval proprement ?

Déjà, si votre cheval n’a jamais été tondu, vous allez devoir l’habituer au bruit de la tondeuse pour le rassurer. Pour cela, vous pouvez commencer par l’usage d’une brosse à dent électrique. Montrez-lui, activez-là, attendez qu’il soit rassuré et passez la sur tout le corps, jusqu’à ce que le cheval ne tressaille plus.

Vous devez toujours tondre sur un cheval totalement propre, pansé et sec. Une fois prêt, choisissez la tonte adaptée à votre cheval et dessinez-la sur sa robe, à la craie. D’un point de vue technique, on tond toujours le cheval à rebrousse-poil, de la queue vers les oreilles et parallèle à la peau. Privilégiez des gestes longs et lents, pour éviter les traces et rassurer votre ami.

Bien choisir sa tondeuse à cheval

Choisissez soigneusement vos tondeuses. Prenez une tondeuse filaire pour le corps. Et complétez avec une petite tondeuse sans fil, plus fine et discrète, pour les parties sensibles, comme près des oreilles ou vers l’entre-jambes. Procédez avec des peignes neufs ou bien affûtés. Ne lésinez pas sur l’huile, qui permettra de lubrifier le mécanisme tout au long de la tonte, d’éviter la surchauffe des peignes et donc, de brûler votre cheval ! Une tonte peut durer entre 30 minutes et 1 h 45 selon le modèle choisi. Alors restez patients et toujours rassurant pour votre cheval. Comptez entre 300 et 400 € pour l’achat d’une tondeuse filaire de qualité.

cheval tondu

Choisissez une longueur de peigne entre 2 et 4 mm pour une tonte classique, et entre 1 et 2 mm pour les chevaux très actifs. Mais n’allez jamais en dessous de cette longueur. Évitez de rentrer dans les creux au niveau de certains muscles des jambes ou de l’encolure, au risque de blesser votre cheval. Pour cela, tirez doucement la peau ou faites rouler dans un sens et dans l’autre pour créer des aplats et tondre plus facilement.

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr !

Retrouvez-nous aussi sur notre page Facebook !

2 mars 2020

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03