Acheter le bon cheval : les erreurs à éviter

Acheter le bon cheval

Acheter le bon cheval

 

Voici quelques erreurs de débutant à ne pas reproduire pour acheter le bon cheval. Cette étape est cruciale et peut parfois faire peur. Nous cherchons le cheval parfait et avons dès le début des critères spécifiques. Cependant, il est important de ne pas se précipiter et d’avoir ces quelques conseils en tête !

 

Acheter le bon cheval : ne pas avoir de critères physiques trop précis

Bien évidemment, lorsque l’on souhaite acquérir le bon cheval, on a une idée précise derrière la tête. Sa robe, sa taille, son sexe, sa prestance… Il est néanmoins important d’être un peu plus laxiste avec ses idées. « Je veux un cheval noir, d’au moins 1m70, avec des balzanes et une liste, bon en CSO, en dressage et ayant 6 ans » Si cette phrase vous sort de la bouche, autant vous dire que vous ne trouverez jamais cheval à votre pied ! De plus, les chevaux sont comme les humains : votre coup de cœur se fera au feeling. La beauté extérieure d’un cheval fait plaisir à voir, mais sa beauté intérieure vous permettra d’être en harmonie avec lui. Il est difficile d’avoir une belle complicité avec un cheval uniquement choisir pour son apparence. L’exemple du plus beau duo français peut en dire long : Jappeloup et Pierre Durand. À la base, le petit cheval d’1m58 n’avait rien d’un grand champion (si leur fabuleuse histoire vous intéresse, trouvez la véritable histoire du duo).

Ne vous enfermez donc pas dans des critères physiques qui pourront vous faire passer à côté de la perle rare !

 

Attention à ne pas accorder trop d’importance à l’âge de votre cheval lors de l’achat

Afin d’acheter le bon cheval, il ne faut pas avoir trop d’exigences, comme dit précédemment. Cela fait également référence à l’âge de la monture. En effettre réfractaire à l’idée d’avoir un cheval un peu âgé est une mauvaise habitude. C’est généralement les plus de 10 ans qui font peur, considérés comme mous. C’est pourtant une très bonne idée pour acheter le bon cheval. En étant plus vieux, aura de l’expérience et connait son métier. Il vous aidera donc à prendre vos marques en tant que nouveau propriétaire !

Les débuts seront également moins difficiles. Un cheval plus jeune, par exemple, aura plus de mal à monter dans un van ou un camion, pour aller en concours. De plus, le cheval plus jeune peut avoir des réactions plus imprévisibles et vous compliquer la tâche.

 

Acheter le bon cheval

 

Ne pas compter les frais sur le long terme

C’est un critère qu’il ne faut surtout pas laisser de côté. Malheureusement, de nombreux animaux se voient abandonnés à cause des frais annexes qui n’avaient pas été pris en compte lors de l’achat. On ne va pas se mentir, acheter le bon cheval est une somme…il faut en être bien conscient ! Ce n’est pas parque lors de l’achat vous allez débourser 7 000 euros, que le sera le prix final. Dès le début, il faut ajouter la visite vétérinaire (entre 150 et 200 euros), le transport, les soins, la nourriture, la carte de propriétaire, l’assurance (Équidassur bien sûr).

Tous ces détails viennent s’ajouter au prix et ce, sans la TVA ! Les prix varient également en fonction de ce que vous recherchez. En effet, si vous voulez un cheval de loisir, le prix sera plus faible qu’un cheval de sport. Si vous souhaitez vous orienter vers un cheval de loisir, il faudra compter environ 3 000 euros. Pour un cheval de sport, les prix grimpent vite car il faut également acquérir les pleins papiers pour les compétitions… Le coût varie entre 4 000 et 15 000 euros mais peuvent facilement atteindre les 50 000 euros !

Obtenir un cheval non débourré peut réduire considérablement le prix mais ce n’est pas la meilleure solution pour acheter le bon cheval dès le début. Un jeune cheval vous prendra beaucoup d’énergie pour son apprentissage.

Vous trouverez sur le blog plus d’informations sur la visite d’achat.

 

Penser aux frais de logement

Tout dépendra, comme pour toute la démarche d’achat, de ce que vous recherchez. En effet, si vous êtes à la recherche d’un cheval de loisir à mettre chez vous, les frais seront réduits. Dans le cas où vous voulez le placer dans une écurie, il est important de se renseigner sur le caractère du cheval avant. Si c’est un cheval qui peut être agressif, s’il est proche d’autres chevaux dans son box ou s’il ne supporte pas la présence d’autres mâles au pré etc. Il faut donc se renseigner sur la compatibilité entre votre nouveau compagnon et le logement qui lui conviendra. De plus, si vous ne pouvez pas venir le monter souvent et que vous voulez une pension particulière pour qu’il puisse régulièrement travailler, vous pouvez rapidement dépenser un SMIC pour ce type de prestation !

Pour conclure, l’achat du bon cheval ne se fait pas sur un coup de tête. Il doit être réfléchi, en ayant prévu toutes les contrariétés qui peuvent s’en écouler. Cela peut prendre des mois, mais le jeu en vaut la chandelle. Il faut être patient et attentif à vos attentes et à celles de votre future monture.

 

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr! Retrouvez-nous également sur notre page Facebooket Instagram !

 

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03
0.03