Le hunter

le hunter

Qu’est-ce que le hunter ?

Le hunter est un mélange de dressage et de sauts d’obstacles. C’est-à-dire qu’il faut être très appliqué et très bien toiletté comme on pourrait le faire en dressage. En revanche, on se retrouve sur un tour similaire au CSO. Cette discipline associe le fun et l’adrénaline du saut avec la rigueur du dressage : c’est une qualité qui manque à beaucoup de cavaliers de CSO.

Le hunter est souvent décrit comme une reprise de dressage comprenant des obstacles à franchir, ou inversement, comme un parcours d’obstacles avec des exercices de dressage entre les sauts.

le hunter

Quelle est l’origine du hunter ?

Le hunter est issu de la chasse à courre. C’est pour cela qu’on peut retrouver beaucoup d’obstacles naturels. C’est particulièrement développé aux États-Unis où il constitue les bases de l’apprentissage de l’obstacle. Aux USA, il faut faire deux saisons de hunter avant de pouvoir faire du CSO !

Cette discipline prend sa source dans l’équitation d’extérieur telle que le parcours de chasse. Elle est, comme un parcours d’obstacles avec des exercices de dressage entre chaque saut.

Le hunter s’adresse à des cavaliers aimant la perfection et le travail bien effectué.

Ainsi, la communication précise avec son animal est primordiale dans cette discipline. Un bon cheval de hunter doit être droit, avec une bonne rectitude afin de ne pas être déséquilibré par les sauts pour effectuer par la suite les bonnes figures de dressage. Sa réceptivité aux aides du cavalier doit être irréprochable et exemplaire.

 

Quels sont les avantages de cette discipline

Elle permet vraiment d’améliorer son équitation.

On va avoir principalement trois catégories : le hunter style, où le modèle principal est jugé, le style du cheval et sa locomotion.

Le hunter équitation : cela concerne plus le cavalier, on recherche sa meilleure posture, on attend qu’il soit maître de son cheval.le hunter

Le hunter mixte est un mélange des deux : le cavalier et le cheval sont tous les deux jugés.

À la base, il s’agit d’un tour de CSO classique auquel on ajoute des petites difficultés entre les obstacles. On peut notamment retrouver des changements de pieds entre les obstacles qui seront imposés. Une note sera mise après.

Des transitions peuvent également être demandées.

Un obstacle à sauter au trot, faire des sauts de puce, venir sauter un obstacle à faux. Évidemment, comme un parcours de CSO, il faut respecter le nombre de foulées entre les obstacles.

Pour cette discipline, vous n’êtes pas notés sur le nombre de refus, le nombre de barres tombées ni sur la vitesse. Les notes sont ajoutées au fur et à mesure de la réalisation des contrats (foulées, transitions, etc.). Ce qui donne une note finale pour déterminer le classement.

Il est donc impératif de respecter tout le trajet comme une reprise de dressage. La beauté du parcours est le plus intéressant pour le jury.

 

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr ! Retrouvez-nous également sur notre page Facebook et Instagram !

 

 

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03
0.03