Plantes toxiques pour les chevaux : conseils, liste des plantes nocives

Plantes toxiques pour les chevaux

Les plantes toxiques pour les chevaux

Dans la nature, il existe certaines plantes toxiques pour nos chevaux. Certaines sont communes et se croisent fréquemment, il est donc préférable d’être averti(e) afin de protéger son animal, lors des promenades ou quand vous le mettez dans un nouveau pré (autant vous dire que faire le tour de la nouvelle pâture est à chaque fois obligatoire pour vous).

 

Normalement, un cheval est doté d’un instinct faisant que ces plantes toxiques ne l’attireront pas. Mais malheureusement, personne n’est à l’abri d’une erreur d’inattention, d’une perturbation, d’une erreur de jugement et votre cheval peut se tromper et s’empoisonner.

Cela concerne notamment les chevaux qui vivent dans les petits paddocks, en effet ils sont plus facilement tentés de manger ce qui traîne au sol et donc des plantes nocives pour eux.

 

Certaines plantes peuvent être faiblement toxiques et provoquer seulement un désordre intestinal (voir notre article sur la colique du cheval) ou des fourbures, d’autres provoquent des symptômes neurologiques impressionnants comme des paralysies et enfin, d’autres sont malheureusement mortelles, voire foudroyantes lorsqu’elles sont mangées par le cheval, comme l’if à baies.

 

Cas réel rencontré en octobre dernier chez l’un de nos clients : intoxication aux glands de chêne.

Un poney a été retrouvé mort sans signes préalables dans son prés. L’examen du contenu digestif est anormal, avec présence de débris de glands en quantité importante, notamment dans l’intestin grêle. Ces éléments collectés laissent supposer à une forme neurologique de cette intoxications, favorisée par les fortes glandées de ces derniers jours (vents forts).

 

 

Que faire en cas d’ingestion d’une plante toxique par votre cheval ?

 

Que faire si cela se produit, si votre cheval a mangé une plante toxique et que vous vous en rendez compte ?

Appelez immédiatement votre vétérinaire, afin qu’il puisse ausculter votre cheval et le soigner. Si vous avez vu quelle plante a été ingérée par votre animal, n’hésitez pas à en recueillir un échantillon afin de le montrer à votre soigneur.

Retirez également sa nourriture, afin d’être certain que la plante poison ne se trouve pas dedans et si votre cheval en est capable, faites le marcher pour faciliter le transit. Un cheval ne vomira malheureusement pas la plante toxique, vous ne pouvez donc pas l’aider à se faire vomir…

 

Un souci de santé avec votre cheval ? Mieux vaut prévenir que guérir ! Pensez à vous assurer chez Equidassur, voici toutes nos offres adaptées en fonction de vos besoins et vous pouvez demander un devis gratuitement.

 

Enfin, il existe des applications mobiles vous permettant de reconnaître les plantes, téléchargez-en une afin que vous puissiez réagir rapidement en ayant identifié la plante toxique. Cela permettra de gagner du temps sur comment soigner votre cheval, quelle sera la bonne antidote.

 

La liste des plantes toxiques pour les chevaux

 

Il existe une liste assez longue de plantes nocives, en voici un extrait sur les plantes que nous croisons le plus fréquemment en France, en voici un court extrait, une liste complète de 62 plantes se trouve sur le site Cheval Energy.

 

Petite parenthèse concernant le foin : il est important de choisir un fournisseur de qualité, afin d’être certains que des fleurs toxiques, telles que le coquelicot ou le trèfle, ne soient pas cachées dedans. Si vous ne vous approvisionnez pas auprès d’un spécialiste des chevaux mais auprès d’un agriculteur voisin par exemple, sensibilisez-le aux plantes toxiques pour votre animal, il en va de sa santé.

 

Plantes faiblement nocives pour le cheval :

  • Le trèfle des foins, petites fleurs en forme de boule, de couleur rose ou violette.
  • La cytise, fleur jaune, très impressionnante car elle provoque des troubles de la motricité chez votre cheval.
  • La niel des blés, une jolie fleur rose fuchsia, souvent présente dans les champs de céréales.

 

Plantes très toxiques pour les chevaux :

  • L’arnica, fleur jaune souvent présente dans les hautes plaintes, elle est hémorragique pour le cheval si consommée en quantité
  • Le buis, petit buisson qui se trouve partout.
  • Le coquelicot, fleur rouge qui consommée en quantité, provoque une grande nervosité chez le cheval, des troubles respiratoires, coliques, etc.
  • Les digitales, fleurs roses en forme de cloches et en grappes, situées en longueur sur une tige assez haute. L’ingestion de ces fleurs peut provoquer un arrêt cardiaque chez votre équidé.
  • L’if, un arbre commun et rapidement mortel.

 

Plantes toxiques pour les chevaux l'if à baies

 

  • Le laurier rose, des fleurs roses principalement situées dans le sud de la France, hautement empoisonnante même si votre cheval n’en mange qu’une faible dose. Elle provoque l’arrêt du coeur de votre animal.
  • Le thuya, cet arbre décoratif qui sert souvent de haie et qui se trouve partout dans le pays.

 

Si nous devions résumer cette liste, nous dirions de vous méfier des fleurs jaunes, rouges, roses, violettes pour vos chevaux, mais pas seulement. Soyez vraiment vigilant où vous déposez votre cheval si vous ne connaissez pas les plantes et soyez attentif lors des promenades pour empêcher votre grand gourmand d’arracher tout ce qui se présente sous son museau.