La couverture du cheval : comment bien choisir ?

couverture du cheval

Désormais en plein dans la saison hivernale, le choix de la bonne couverture se pose. D’ailleurs, plusieurs questions arrivent durant cette période : la tonte du cheval, l’utilisation d’une couverture, sa protection, le pré ou le box ? Voici quelques conseils pour bien choisir la couverture de votre cheval, pour un hiver bien au chaud !

Un facteur important : la tonte du cheval

C’est en hiver que les poils s’épaississent. Cette réaction naturelle permet à l’organisme du cheval de se défendre du froid quand les températures baissent.

Étant une forme de défense naturelle, il est idéal de laisser le pelage du cheval. Néanmoins, un cheval qui travaille régulièrement doit être tondu. En effet, la transpiration due à l’effort va mouiller le poil. Celui-ci peut attraper froid et tomber malade, comme nous, sortir les cheveux mouillés a toujours été déconseillé ! La tonte de votre cheval dépend alors de la régularité de son entraînement. Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez trouver toutes les explications sur la tontedans un article précédent.

 

couverture du cheval

 

La couverture du cheval est-elle indispensable ?

Si vous ne souhaitez pas couvrir votre cheval, il est primordial de lui laisser ses poils d’hiver : un cheval tondu n’aura pas pour habitude d’affronter des températures hivernales. Il faut lui mettre une couverture pour le tenir au chaud en période d’inactivité. Si votre cheval est faible (âgé ou malade par exemple), une couverture est également indispensable.

 

Quand couvrir son cheval en hiver ?

Vous avez surement déjà vu en compétition ou en entraînement un cavalier ayant une couverture sur la croupe de son cheval : c’est le couvre rein. Il permet d’éviter le choc thermique du cheval le temps de l’échauffement. En comparaison, il ne vous viendrait pas à l’idée de sortir faire du sport en hiver directement en t-shirt sans avoir commencé l’entraînement ? Pour nos amis les équidés, c’est le même principe !

Un cheval sortant de son box avec sa couverture doit impérativement avoir un couvre rein, dans le cas contraire il tombera malade à cause du changement de température brutal avant un effort physique.

Une fois le travail terminé, le cheval est chaud, il ne faut pas lui remettre sa couverture immédiatement car elle risque d’augmenter sa chaleur et provoquer une forte transpiration. Il est important d’attendre que le cheval sèche et si possible, lui mettre une polaire prévue à cet effet.

Dans le box, en fonction de l’emplacement et la disposition de l’écurie, la couverture doit plus ou moins être chaude (selon le grammage/densité du rembourrage). Un cheval ayant son box exposé vers l’extérieur aura besoin d’une couverture plus chaude.

Au pré, c’est une autre histoire, … Les chevaux se roulent, se prennent dans les branches, se mordent, la couverture est mise à rude épreuve à l’extérieur. Elle doit avoir une excellente étanchéité en cas d’intempéries pour que nos amis les équidés soient parfaitement protégés. Une bonne couverture pour le cheval au pré est donc très résistante aux agressions qu’elle peut connaître. La résistance du tissu est exprimée en « deniers ». Donc beaucoup de deniers (entre 200 et 2000 en général), signifient que la couverture est plus solide ! Si votre cheval a tendance à l’abîmer très rapidement, augmentez les deniers.

 

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr! Retrouvez-nous également sur notre page Facebooket Instagram !

 

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03
0.03