Reculer à cheval : la technique de dressage pour un bon assouplissement

Reculer à cheval 

Le reculer est une allure nécessitant de l’apprentissage et de la discipline progressive. Cependant, cette figure apporte beaucoup de bénéfice à nos montures, par exemple pour son dos et son équilibre.

Les bienfaits de reculer à cheval

Cette technique de dressage assez agréable à voir aide le cheval à se rassembler. En effet, reculer à cheval permet d’améliorer la flexibilité de son arrière-main, car il bascule tout son poids sur les hanches. La croupe se baisse et équilibre le bas du dos du cheval pour qu’il reste actif vers l’arrière. C’est également pour cette raison que de nombreux cavaliers de saut d’obstacles reculent avant de se lancer sur un parcours : l’équilibre étant essentielle pour cette discipline. Reculer à cheval revient à faire la même position pour les articulations qu’au départ d’un saut.

 

Il est important de bien effectuer cet exercice, sans se précipiter car dans le cas contraire, l’utilisation de la force arc-boute le cheval contre la résistance et ses postérieurs reculent et rendent le dos creux. La monture doit alors avoir une vision du reculer comme étant un jeu et non pas une punition.

Reculer à cheval 

Il faut savoir que reculer à cheval demande de l’entraînement car ce n’est pas intuitif pour nos équidés préférés.

 

L’apprentissage pour reculer à cheval

Débuter à pied

La première étape indispensable pour apprendre à son cheval le reculer est de débuter au sol. En effet, le travail à pied peut commencer dès le plus jeune âge lors du débourrage du poulain. Montrez-lui qu’il peut faire machine arrière quand il tente de vous dépasser où qu’il ne respecte plus votre espace. Le jeune cheval est beaucoup plus à l’écoute, s’adapte plus facilement au cavalier et est maniable c’est donc le bon moment pour lui intégrer le reculer.

 

Il est donc important d’associer une action à une voix et une récompense pour que le cheval intègre la figure demandée. Il faut s’armer de patience car ce mouvement n’est pas naturel et le poulain l’a rarement vu sur ses congénères.

 

La figure finale ne doit pas devenir systématique, le but étant d’éviter au cheval de se brusquer et de se concentrer sur sa position pour effectuer le mouvement. Aussi, il est important d’exiger l’immobilité avant de reculer.

Reculer à cheval 

Reculer à cheval

 

Afin d’effectuer un bon reculer une fois sur votre monture, l’impulsion est indispensable ! Pour les débuts du cheval, il faut le féliciter dès qu’il comprend qu’il faut mettre un membre vers l’arrière, et relâcher l’impulsion. Une fois que l’animal comprend votre demande, continuez la figure progressivement. S’il se braque, descendez et montrez-lui vos attentes à pied avec l’aide de la voix. Une fois que l’ordre vocal est assimilé, retentez à cheval.

 

Une fois que votre monture sait comment effectuer la figure, les étapes réunies sont : la demande du mouvement, l’entretien du mouvement, la cession du mouvement et la reprise du mouvement en avant.

Pour bien reculer à cheval, l’assiette du cavalier et l’application de son poids sont des facteurs primordiaux.

 

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr ! Retrouvez-nous également sur notre page Facebook et Instagram !

 

 

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03
0.03