Le horse-ball

horse-ball

Le horse-ball est une discipline équestre se pratiquant avec plusieurs cavaliers. Ce sport collectif convient aussi bien aux petits et aux grands : il développe l’esprit d’équipe, comme le polo. L’objectif principal revient à ramasser un ballon au grand galop en se faisant des passes dans son équipe pour marquer un but.

 

L’histoire du horse-ball

L’origine de cette discipline s’inspire du Pato Argentin et du Bouzkachi Afghan. Il mélange le rugby et le basket en ajoutant à cela, nos équidés préférés !

C’est en 1975, dans le sud-ouest de la France que le horse-ball débute son histoire : le jeu du ballon est donné par le Pato et les règles sont tirées du Polo. L’adresse de ce sport rappel les nombreux jeux, ainsi que l’engagement physique qu’il entraîne.

 

En argentin, « pato » signifie « canard », en effet, à l’époque, le but du jeu était d’attraper en plein galop un sac contenant un canard. Le jeu débutait avec deux cavaliers qui tenaient le sac jusqu’à ce que le premier lâche prise, pour ensuite partir vers son équipe en étant poursuivis par les autres joueurs. Le Pato est interdit en 1882, jugé trop dangereux et revient en 1930 avec des règles plus calmes.

 

Le horse-ball d’aujourd’hui apparaît en France en 1936, grâce au Capitaine Clave. Cette pratique était tout d’abord utilisé par les militaires afin de se détendre.

 

L’équipement à avoir en horse-ball

 

Pour le cheval

La caractéristique principale de ce sport est la sangle de ramassage : elle relie les deux étriers sous le ventre du cheval et aide le cavalier à se baisser sans craindre de se retrouver sous le flanc de sa monture. La tension de la sangle maintient les pieds et stabilise le cavalier pour qu’il puisse se pencher sans danger. Pour protéger les membres de l’animal, les cavaliers mettent des bandes de polo ainsi que des cloches afin de garantir une sécurité maximale.

Les joueurs de horse-ball utilisent également du chatterton sur les bandes pour qu’elles ne bougent pas en pleine action.

Le dernier équipement n’est pas particulièrement obligatoire mais il s’agit de la martingale fixe. En effet, elle évite au cheval de lever sa tête brusquement.

 

Pour le cavalier

Comme pour la plupart des disciplines équestres, le port de la bombe est obligatoire. En fonction de la monture et du choix du cavalier, des gants, des éperons et des genouillères peuvent être portés.

Enfin, l’équipement le plus important reste le ballon : entouré par 6 anses en cuir, simplifiant le ramassage à terre.

 

Les capacités que doivent avoir un cheval pour pratiquer le horse-ball

Deux races sont associées à cette discipline : le pur-sang et d’anglo-arabe. Un bon cheval de horse-ball est un cheval maniable, rapide et endurant, capable. Les bons joueurs savent anticiper le mouvement entraîné par le jeu. L’animal doit être plein de confiance, car certains chocs peuvent lui faire peur.

 

Une préparation sur le plat est nécessaire afin de muscler son dos et favoriser sa réactivité. Les aides du cavalier sont primordiales pour gagner un match de horse-ball et un travail est à faire quant à l’habitude du ballon.

horse-ball

Les règles du jeu

Deux équipes s’affrontent lors d’un match de horse-ball : 4 cavaliers par équipe, appuyés de 2 remplaçants jouent sur un terrain de 65 m par 25. Un panier se trouve chaque extrémité, à 3,5 m du sol.

Concernant la durée de chaque partie, 2 périodes sont réparties en 10 min, séparées par une mi-temps de trois minutes.

 

Afin de marquer un but, trois passes doivent être effectuées entre les joueurs : ils doivent récupérer le ballon le plus rapidement possible si celui-ci tombe à terre, c’est pourquoi 6 poignées sont fixées. Il faut tenir fortement les sangles en cas d’arrachage de balle entre les cavaliers, qui se font des passes en provoquant des attaques. La plupart des joueurs se placent en situation d’attaque ou de défense.

Tout le long du match, il est interdit de descendre de sa monture.

 

Cette activité est ludique et aborde l’équitation sous un angle plus amusant que d’autres disciplines comme le dressage, le saut d’obstaclesle hunter. L’adrénaline, la vitesse et l’excitation sont des sensations observables lors du horse-ball, c’est pourquoi on y trouve souvent plus d’hommes que dans les autres activités équestres.

 

Besoin de conseils ou d’une assurance pour votre cheval ? En à peine trois clics, découvrez toutes les informations et votre devis sur notre site Equidassur.fr ! Retrouvez-nous également sur notre page Facebook et Instagram !

Retour
0.025
0.025
0.025
0.025
0.025
0.026
0.026
0.026
0.026
0.026
0.03
0.03
0.03
0.03
0.03